Bienvenue sur le site de la Société des Amis du Muséum de Chartres et des Naturalistes d'Eure-et-Loir.
Accueil Actualité Muséum S.A.M.N.E.L. RE.MU.CE. S.M.L Découverte Publication Liens Mail

Jean-Jacques Marchand,
entomologiste chartrain.
(1770-1850)

Jean Jacques Marchand, fils de Jean Marchand et Marie-Thérese Bouvart, est né à Chartes le 31 mai 1770 (paroisse St-Saturnin). Il se marie le 22 janvier 1797 avec Charlotte Crochard (née le 7 novembre I 770, paroisse St-Aignan). A cette époque il est élève des Ponts-et-Chaussées et habite Paris. Ingénieur de profession, il travaille durant les premières années de sa vie à la construction du canal de Picardie. Mais, licencié à la révolution, il vit ensuite de ses revenus. J.-J. Marchand, 'propriétaire' , occupe par la suite la charge de conseiller municipal puis d'adjoint au Maire de Chartres dans la période 1800-1814.

J.-J. Marchand, naturaliste, se consacre très tôt dans sa vie à l'étude des insectes et surtout à celle des Lépidoptères. Il est correspondant de la Société Linnéenne de Paris et membre, dés sa création en 1832, de la Société Entomologique de France (S.E.F.). Il possède ainsi à la fin de sa vie une des plus belles collections européennes de Coléoptères et de Lépidoptères indigènes et exotiques, collection d'autant plus importante qu'il acquiert en 1825 celle de feu J.-B. Godart ainsi que ses manuscrits.

Sa collection personnelle a ceci de remarquable qu'à coté de chaque Lépidoptère figure la chenille et la chrysalide moulées en cire, ce qui en fait une des collections les plus précieuses de l'époque. La collection est acquise par les frères Charles et René Oberthur de Rennes au cours de la deuxième moitié du 19ème siecle (comme celles plus tard de deux autres entomologistes locaux : A. Guénée et E. Bellier de la Chavignerie). Ces collections sont acquises au moins pour partie entre 1924 et 1958 par le British Museum (Londres).

Il eut trois enfants :
1 - Armand Marchand, naturaliste-ornitho1ogue, auteur notamment des ouvrages suivants : à Catalogue des oiseaux observés dans le département d'Eure et Loir, Paris, 1865 (extrait de la Revue et Magasin de Zoologie, 1864). - Faune mammalogique et ornithologique d'Eure et -Loir, Chartres, 1867 (une des partie de la Statistique scientifique d'Eure et Loir publiée par la Société' archéologique d1Eure et loir).
2 - Jean-Albert Marchand, Maire de Bailleau--L'Evêque, ancien conservateur de la bibliothèque de Chartres.
3 - Francine, mariée à François Jean-Baptiste Bellier de la Chavignerie et mère de Jean-Baptiste Eugène Bellier de la Chavignerie qui est admis à la Société Entomologique de France (S.E.F.) en 1845. Fonctionnaire du Ministère de la Justice entre 1844 et 1859, il se consacra pendant ces 15 années à l'étude des Lépidoptères des environs de Paris et en particulier du Bois de Boulogne. Durant cette période, il éleve à son domicile Parisien des milliers de chenilles. Il devient président de la S.E.F. en 1857, puis étend ses recherches surtout à partir de 1859, à plusieurs régions françaises et étrangères, après avoir démissionné de son poste ministériel. A partir de 1860, il entreprend également l'étude des Coléoptères.

Jean-Jacques Marchand décède, veuf, le 31 décembre 1850 à l'âge de 80 ans, rue Chantault à Chartres. Il était l'ami notamment du Général Marceau, du poète et auteur dramatique J.-F. Collin d'HarleviIle, des naturalistes J.-B. Godart, A.Guénée, F.E. Guérin-MénevilIe et de F de Villiers ainsi que de Lequien, éditeur qui se retire à Chartres à la fin de sa vie.

Les vignettes aquarellées:

Intérêt scientifique:
Certaines de ces fiches (textes et dessins) comportent des annotations personnelles qui comptent parmi les premières données scientifiques sur l'entomofaune d'Eure-et-Loir. Ces commentaires sont issus de captures et d'élevages de papillons ou d'échanges avec d'autres entomologistes de France.

Intérêt historique:
J.-J. Marchand est à l'origine de plus de 680 fiches descriptives de Lépidoptères dont seulement une Soixantaine ont été exposées en avril 2000 au Muséum de Chartres lors de l'exposition "Papillons d'Europe". L'auteur s'inspire directement d'ouvrages célèbres à son époque, en particulier de ceux de Latreille, Godart, Hobner ou encore Geoffroy pour les textes et, pour les dessins, essentiellement des illustrations tirées des "Papillons d'Europe" d'Engramelle (1790-1792), peints par Ernst.

Intérêt esthétique et technique:
Les dessins aquarellés de Marchand constituent surtout un travail de copiste comme il était d'usage à l'époque, mais c'est aussi un travail original par son exécution personnelle et ses qualités esthétiques. La grande majorité des dessins (papillons, chenilles ou chrysalides) sont en effet peints directement sur calques, mais d'autres sont exécutés d'après nature. La technique employée est d'abord celle d'un dessin au trait de l'insecte, qui est ensuite mis en couleur à l'aquarelle. Ce travail, vieux de deux siècles s'est remarquablement bien conservé et les couleurs restent très vives. La collection de fiches comporte également cinq lépidogrammes (n028, 31, 36, 37, 38). Ce procédé consiste à appliquer les ailes du papillon sur une feuille de papier préalablement encollèe, puis à l'aplatir à l'aide d'un petit rouleau. Les écailles adhèrent alors à la colle lorsqu'on retire les ailes. Marchand utilise le terme d'imprimé pour désigner cette technique. Les lépidogrammes sont nettement plus fragiles que les autres dessins car les écailles se décollent assez facilement par frottement.

Les fiches textes:

Les fiches textes sont organisées en trois séries intitulées:

1- Les Nymphales
2- Les Noctuelles et Sphinx
3- Les Bombix

Ces trois regroupements sont plus larges qu'ils n'y paraissent et recouvrent en fait la plupart des familles de papillons. La nomenclature utilisée par Marchand était à son époque en pleine structuration, et elle est notablement différente de celle établie aujourd'hui. Ainsi, les "Nymphales" concernent globalement les papillons de jour (diurnes ou rhopalocéres), et les Noctuelles, Sphinx et Bombix (Bombyx actuellement) regroupent en fait les papillons de nuit (Hétérocères nocturnes et crépusculaires).